Quelle certification doit-on avoir pour conduire un engin de manutention ?

Publié le : 06 septembre 20214 mins de lecture

La conduite de véhicules de chantier et de manutention nécessite la détention d’une autorisation de conduite délivrée par l’employeur. En complément de ce document, le salarié doit démontrer qu’il dispose des connaissances pour conduire un engin en toute sécurité avec un certificat. Le Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité (CACES) contribue notamment au respect de la réglementation établie, et peut être obtenue en suivant différentes formations.

CACES : conduire des engins de manutention en entreprise

Mis en place par la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés, le CACES correspond au permis permettant de prendre les commandes des véhicules et engins de manutention destinés au soulèvement ou au déplacement d’objets volumineux lourds. En effet, cette certification atteste directement du savoir-faire essentiel pour conduire des équipements de travail mobiles servant de levage ou automoteurs. Elle valide donc les acquis théoriques et pratiques suivant :

  • Les manœuvres
  • Les opérations d’entretien et les vérifications de maintenance
  • La lecture des tableaux, abaques, plaques et aide à la conduite
  • La réglementation en vigueur
  • Les risques associés à l’utilisation et à l’environnement

Un engin, un CACES

La réforme du CACES a permis d’homogénéiser les pratiques afin de les adapter à l’évolution de la technologie, et clarifier l’ensemble des catégories d’engins existants. Plusieurs modifications ont également été apportées sur le volet pratique des formations pour mettre à jour les catégories, en plus de créer de nouvelles. De ce fait, 8 catégories définissent les types d’engins, les CACES demandés et leurs durées de validité.

Dans le cas de la conduite de véhicules de manutention, l’employé devra obtenir les CACES R485, R486 et R489 (anciennement R386 et R389) pour être autorisé à conduire un chariot de manutention automoteur gerbeur à conducteur accompagnant ainsi que les nacelles, et sont valables pendant 5 ans. Par ailleurs, ces 3 CACES se subdivisent en sous-types liés aux caractéristiques techniques de l’engin à piloter, avec 9 types de CACES R489, 3 types de R486 et 2 familles pour le R485.

Le prérequis au CACES

Les formations de cariste donnent les aptitudes pour manipuler correctement un engin de manutention, mais certaines conditions doivent être répondues avant d’être éligible. Généralement, l’individu doit uniquement être âgé d’au moins 18 ans pour qu’il puisse suivre le stage souhaité, et le compléter ensuite avec les formations adéquates.

Il faut souligner que l’autorisation de conduire donnée par le chef d’entreprise suffit aussi pour conduire un engin de manutention et le CACES n’est pas obligatoire. Toutefois, celui-ci permet à la société de faciliter les différentes démarches comme par exemple les cas d’accident en indiquant la qualité de la formation reçue par l’employé.

Plan du site