L’étude de sol, une étape cruciale de la géotechnique

études de sols

Publié le : 10 août 20224 mins de lecture

Aperçu du texte. Vous avez le droit d’utiliser le texte uniquement une fois que vous l’avez accepté.


Pour assainir un terrain constructible, évaluer sa perméabilité ainsi que d’autres éléments propres à une parcelle, les études de sols s’avèrent incontournables. Des experts en ingénierie géotechnique se chargent de cette mission !

Une prestation d’une grande utilité

Pour savoir si une surface est aménageable ou exploitable, une étude géotechnique donne des indications précises. Plusieurs critères sont contrôlés par le spécialiste en charge de cette analyse. Ce dernier jauge la texture et la perméabilité du terrain concerné. Le géotechhnicien mesure en outre la profondeur de la terre et l’éventuelle présence d’une matière minérale, caillou ou pierre. Une étude hydrogéologique du sol a également lieu à cette occasion. Cette prospection permet de repérer si de l’eau se trouve sur place, qu’elle y soit de manière ponctuelle ou permanente. La profondeur de la nappe aquifère fait également l’objet de mesures. L’étude détermine par ailleurs si le terrain en question se situe en zone inondable. Deux relevés complètent cette analyse déjà très détaillée. Le premier est topographique et indique la pente du terrain. Le second donne des renseignements supplémentaires sur cette parcelle.

Des critères sanitaires de perméabilité

Le sol joue un rôle important au cours du processus d’épuration des eaux usées. Il contribue à ce phénomène en dernier lieu, après le passage de ces eaux par la fosse septique. Le bureau d études désigné pour l’analyse du terrain doit donc tenir compte de sa compatibilité. Cette qualité correspond en l’occurrence à une certaine vitesse d’évacuation des eaux. Si le sol est sableux, l’écoulement se révèle plus rapide. Lorsque le terrain est plutôt argileux, il s’avère imperméable et l’eau doit en général être évacuée vers un fossé. Les études des sols contrôlent aussi la présence éventuelle de nappe phréatique afin d’éviter tout risque de pollution de celle-ci. Les techniciens estiment par conséquent le coefficient de perméabilité du terrain (k) qui équivaut au temps que met l’eau pour s’y infiltrer, en millimètres par heure (mm/h). Ces spécialistes sont à votre écoute !

L’ingénieur géotechnicien, un interlocuteur qualifié

Un ingénieur géotechnicien est en mesure de conseiller divers types de clients. Il peut s’agir de particuliers, d’industriels ainsi que de promoteurs immobiliers. Les collectivités publiques ont elles aussi recours à ce style de prestation. Outre les projets de construction, les études des sols concernent aussi les sinistres subis par un ouvrage. En collaboration avec un expert, le spécialiste en génie civil procède à des analyses qui visent à établir les raisons du sinistre et le moyen de réparer les dommages. Pour mettre sur pied un projet industriel, le recours à une étude de sol reste incontournable. Là aussi, l’ingénieur géotechnique dirige l’équipe sur le terrain, à savoir des sondeurs et géomètres entre autres. Ce responsable se charge également d’établir un devis au préalable. Il planifie aussi l’intervention sur place et veille au bon déroulement de chaque opération au cours de l’étude.


Plan du site