Comment assurer une bonne rotation du stock en industrie ?

Publié le : 21 mars 20225 mins de lecture

La gestion des stocks est un problème auquel sont confrontées de nombreuses entreprises. En fait, une bonne gestion des stocks est indispensable pour assurer la pérennité d’une entreprise, car son impact sur la trésorerie ne peut être ignoré. Cependant, la gestion des stocks n’est pas forcément simple à mettre en place, notamment lorsqu’il s’agit de choisir comment l’utiliser.

Intégrez des comptes d’inventaire à votre comptabilité

La comptabilité générale s’efforce de déterminer régulièrement la valeur d’un titre. C’est le cas lors des opérations d’inventaire, où le total comptable d’un comptage physique est enregistré dans les livres.

Les valeurs initiales et finales sont inscrites au compte de bilan pour les actifs de la catégorie 3, tandis que les modifications des matières premières, biens et autres approvisionnements (correspondant à la consommation de l’exercice) sont enregistrées en charges (catégorie 6) au bilan. Preuve de revenu.

Les variations de rotation des produits finis, des biens intermédiaires et des travaux en cours sont toujours enregistrées en résultat (catégorie 7) du compte de résultat. Cet outil permet de distinguer ce qui fait partie de l’héritage, c’est-à-dire la valeur stockée à l’instant est la valeur consommée pour mener à bien les activités de l’entreprise.

La gestion des stocks a un impact sur le besoin en fonds de roulement. Encore une fois, toute l’obstacle de l’exercice est d’évaluer les éléments stockés. La comptabilité est un mécanisme simple et facile à appliquer une fois les principes compris. Pour trouver plus d’informations, allez sur vente-industrie.eu

Éviter le surstockage

La première conséquence évidente de cet état est l’augmentation des dépenses (tant fixes que variables) car trop de produits dormant nuisent à la santé financière de l’entreprise. Par exemple, nous pouvons déjà enregistrer le coût de la construction ou de la location d’un espace de stockage supplémentaire. Ensuite, le nombre de personnel nécessaire a également augmenté (ouvriers, sécurité…). Les frais d’assurance augmenteront également.

Un deuxième effet de l’excédent de stock est une augmentation du BFR, qui se traduit par une demande de financement accrue, et des marges de manœuvre budgétaires plus limitées.

Un autre point à considérer est l’immobilisation du capital. Lorsqu’une entreprise achète un produit pour le stockage, elle immobilise de l’argent et gagne de l’argent jusqu’à ce que la vente ait lieu. Dans la mesure où l’argent aurait pu être investi dans des projets plus rentables, c’était une occasion manquée pour l’entreprise.

Un inventaire excessif peut également obliger les entreprises à vendre les stocks restants à rabais ou même à perte pour éviter d’accumuler les coûts de stockage.

L’entreprise réalisera moins de bénéfices, voire aucun bénéfice sur les ventes, ce qui pourrait entraver ses plans de croissance initialement prévus, mais aussi impacter négativement sa gestion de trésorerie.

Enfin, les entreprises ayant des stocks excédentaires s’exposent à un risque d’obsolescence supplémentaire (en fonction des articles stockés). Considérez un magasin qui vend des aliments périssables. S’il a trop de fruits de saison en stock, ne pas les vendre tous les jours réduira progressivement leur durabilité.

Calculer la rotation des stocks : comment ?

La bonne fréquence de rotation des stocks dépend de chaque entreprise, de sa zone d’activité et des produits associés (saisonniers, périmés, obsolètes, etc.). Elle peut aussi être plus ou moins longue selon la durée du cycle de fonctionnement. De longues périodes entraînent des rotations lentes, tandis que de courtes périodes nécessitent une rotation du stock fréquente.

Pour calculer le taux de rotation de stock, divisez le stock d’articles par le prix d’achat de l’article vendu. Multipliez ensuite la réponse par le nombre de jours de la période. Habituellement, cette période est d’un an, multiplier donc par 365 (365 jours). Calculez ensuite le chiffre d’affaires annuel.

Veuillez également noter que lorsque vous calculez le stock moyen, vous devez pareillement tenir compte des réapprovisionnements effectués par la période de référence du calcul. La formule « Stock initial » moins « Stock final » quelquefois utilisée n’en tient pas compte et vous induire en erreur.

Plan du site